[Vin du Monde – Chili] Découverte de la tradition vinicole au coeur de la Patagonie : la recette magique d’un vin biodynamique !

20160401_094259

Mes premiers pas au Chili se font, de nouveau, hors des sentiers battus, au nord de la Patagonie, dans la vallée de Trumao, bordée par le Rio Bueno, à quelques heures au Nord de la sublime et tranquille région des lacs… à quelques heures au Sud de l’impressionnante chaîne de volcans de la Cordillère des Andes… à quelques heures des vignobles réputés les plus au Sud du Chili…

… Et pourtant.

… Et pourtant se cachent quelques vignes de Sauvignon Blanc, Pinot Gris et Pinot Noir, plantés et élevés en parfaite harmonie avec la nature. Un lieu en dehors du temps, en dehors des codes, en dehors du monde, où l’on crée un vin plein de douceur, de souplesse, de fraîcheur… Comme un reflet à ce lieu magique, où mon séjour en immersion a pris tout son sens.

Des allers-retours, brouette à la main, charriant un compost naturel, des grappes blanches, rosées ou rouges récoltées à la main, puis égrainées, une à une… Un jus obtenu à la force des bras grâce à un vieux pressoir en bois, un moût pigé à l’ancienne, à l’aide des pieds, une mise en bouteille manuelle, un étiquetage artisanal…

Aux Coteaux de Trumao, une école de la vie, une école du vin… où l’on découvre les précieux rudiments de sa fabrication, où l’on s’émerveille d’un vieux pressoir manuel, d’un réfractomètre, où l’on se familiarise même avec la biodynamie…

Ici, s’est formé un petit groupe autour de l’œnologue français Quentin, qui, après avoir fait ses armes aux côtés de Louis-Antoine, se tourne, à son tour, vers le vin nature… Une philosophie partagée par les propriétaires de cette bodega familiale et artisanale qui produit… 2,000 bouteilles par an ! C’est avec enthousiasme, simplicité et authenticité que l’on nous ouvre les portes de cette famille…

20160401_085526
Chile – Coteaux de Trumao

… En deux semaines, on apprend ainsi à manipuler sécateurs, pressoir et embouteilleuse, lire, comprendre et interpréter réfractomètre & abaques – précieux outils permettant de prévoir le taux d’alcool – ou encore à préparer la vigne pour les prochaines vendanges – on dit qu’on ébourgeonne.  On participe ainsi à toutes les étapes de production d’un vin, on se familiarise avec la philosophie de la biodynamie, on découvre même les vins dits « nature ». Toujours dans un souci du respect des traditions ancestrales, de la nature et du terroir.

Une expérience unique, magique, inspirante et pleine de sens.

Recette magique d’un vin biodynamique !

Lundi, six heures et demi, il faut sortir du lit.
Si ta philosophie c’est la biodynamie,
Aujourd’hui c’est écrit : ce sera jour de fruit !

On enfile un bonnet, une écharpe et des gants,
Sous trois couches de vêtements, on n’ craint plus l’ froid mordant.
Il ne faut plus traîner, les caisses sont dans les rangs !

On entend de bonne heure, le bruit des sécateurs,
Et même d’envahisseurs, un bourdonnement flatteur,
Mais, ô quel vrai bonheur de jouer l’agriculteur !

Pleines de grappes de blanc, de rouge et de bourdons,
Les caisses sont dans le camion, j’vais en apprendre un rayon,
Mais faut rester prudent quand vient la sélection.

Le rouge, faut qu’on le pige, le blanc, faut qu’on le presse,
Vu qu’il y a pas de tiges, alors active tes fesses,
Ca y est, j’crois que tu piges, maintenant y’a plus de stress.

Mettre le vin en barrique, quoi de plus de fantastique !
Un peu de gaz carbonique, c’est le seul ajout magique,
Et sans produit chimique, c’est pas du vin qui pique !

Et de la cave au champ, on ne perd pas notre temps,
Un bon fertilisant grâce à notre jument,
Un peu dans chaque rang, petit deviendra grand.

Voici qui est bon signe, en ce jour racine.
Chaque pas dans la vigne, loin d’ ma vie citadine,
Toujours un peu plus digne, de dev’nir sa voisine.

Grâce à notre petite trousse, on rogne, on ébourgeonne,
On lui fait une beauté, et même qu’on la pomponne,
On taille les jeunes pousses, pour en faire une championne.

Une fois mise en bouteille, cette cuvée prestige,
Repos loin du soleil, c’est tout ce qu’elle exige,
Goûter cette merveille, d’la patience tu t’infliges.

Les étiquettes sont prêtes, ça part même à perpette,
Le fruit de cette cueillette, c’est pas de la piquette,
Maintenant, c’est jour de fête, sans peur du mal de tête !

Aux Coteaux d’ Trumao, c’est l’moment de l’asado,
Un p’tit verre de Pinot, en guise d’apéro,
Voici  que c’est bien beau, enfin un peu de repos…

 

 

Une approche, sans prétention, de la culture viti-vinicole traditionnelle… tout comme mon article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s