Découverte des Salons des Vins (Pro) de Montpellier !

Les salons des vins s’installent à Montpellier, toute cette dernière quinzaine de janvier… A l’honneur, des vins natures, des vins bios, des vins du Sud, des vins du Nouveau Monde…

… Une occasion en or pour rencontrer petits et grands vignerons, découvrir les subtilités des « vins natures » et des « vins bios », comprendre les nuances entre « vins natures » et « vins biologiques » ou encore agriculture biologique et biodynamique…

… Du Salon des Affranchis,  où une trentaine de producteurs de  « vins natures » s’est réunie dans les jardins du Château de Faugergues… Des vins naturels français, autrichiens, allemands, espagnols, chilien ou bien encore argentin sont à découvrir…
De raisins issus d’une agriculture biologique ou biodynamique, de vendanges manuelles, de levures – issues du raisin lui-même – pour seul agent de la vinification, de sulfites à une dose infime… naissent un vin « nature », un vin « vivant », un vin « étonnant » auquel notre palais n’est pas toujours habitué – nez assez fermé, légère acidité en bouche, fines bulles de gaz…-.

Ces amoureux du terroir se sont lancés dans cette aventure, comme Louis-Antoine Luyt. Une belle occasion de rencontrer Vincent Wallard, de Cuatro Manos, habitué aux aller-retour entre la France et l’Argentine – avec qui je prévois les vendanges du côté de Mendoza! – et Louis-Antoine Luyt, au parcours atypique et étonnant tout comme ces vins!

… Au Millésime Bio, où près de 800 exposants se sont donnés rendez-vous, autour des vins biologiques et biodynamiques. Depuis 2012, le label « AB » estampille des vins issus de raisins bios, mais n’interdit pas le recours à des produits chimiques d’origine biologiques en cave – comme les sulfites en vinification, l’oeuf ou les bentonites pour le collage et la filtrage -. La biodynamie, quant à elle, prône l’intégration de l’agriculture dans son environnement global : « dynamiser », i.e. enrichir, la vigne et le sol au rythme des saisons, mois, journées, privilégier les engrais naturels et le compost aux produits chimiques, minimiser l’intervention humaine en cave…

Les domaines Lurton, Bousquet et Simon Dauré se sont engagés dans cette démarche, en Argentine ou au Chili.

Une occasion unique de participer à des salons professionnels, de rencontrer des passionnés de leur métier, d’échanger sur des parcours parfois atypiques…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s